Accueil > Mes bons conseils pour vos souliers > Entretenir ses chaussures > La térébenthine non, l’acétone : oui !

La térébenthine non, l’acétone : oui !

Comment décirer et entretenir vos souliers...

lundi 18 août 2008, par Sophie bottière

Vous vous souvenez de ce sketch fort drôle de Bourvil "l’alcool non, mais l’eau ferrugineuse, oui !" ? C’est à ça que mon titre fait allusion /-)

Je veux aujourd’hui vous déconseiller l’utilisation de la térébenthine pour l’entretien de vos souliers. Je lis fréquemment sur les forums que certains d’entre vous l’utilisent pour décirer leurs chaussures. C’est une erreur.

En effet, cette essence produite par la distillation de résines d’origine sylvestre (généralement le pin) est un produit gras, au même titre, par exemple, que le savon de Marseille. Cette essence risque de tâcher le cuir et je ne connais pas les conséquences sur la fibre dans le temps.

L’acétone est un solvant, qui peut être produit à partir du vinaigre (d’où son nom : vinaigre = acide acétique)ou de l’amidon, est en revanche un produit couramment utilisé en botterie et cordonnerie pour décaper les souliers.

Je n’ai jamais vu utiliser l’essence de térébenthine au cours de mon exercice professionnel, mais il est possible que ce soit nénamoins efficace dans certains cas particulier. En effet, même si je n’ai pas d’expérience directe de la chose, je sais que certains conseillent son utilisation pour le cuir dans un cas très particulier : nettoyer les moisissures.

Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.