Accueil > Mes bons conseils pour vos souliers > Choisir ses chaussures > Fabrication d’une chaussure sur mesure > Le montage

Le montage

La pose de la tige sur la forme

mardi 12 février 2008, par Sophie bottière

La phase de fabrication suivante est le montage, qui consiste à mettre la tige de la chaussure en place sur la forme.

Pour commencer le montage, il convient de mettre en place le contrefort, qui est une pièce de cuir travaillée dans l’épaisseur (de façon à l’affiner les bords et de laisser la force du cuir au centre). Il est encollé à la colle de Vienne (composée de farine de gruau diluée au vinaigre blanc d’alcool).

La première de montage est sculptée dans son épaisseur afin de confectionner le mur de montage, dans lequel sera ensuite cousue la trépointe et la tige. C’est le coeur du montage "cousu trépointe" équivalent du cousu Goodyear en fabrication mécanique.

La tige est ensuite mise en place sur la forme à l’aide de pointes "tête homme". C’est à ce moment que la tige commence à prendre sa forme définitive.

Tout au long de cette opération, le cuir est rabattu et martelé à l’aide d’un "Louis Quinze" (marteau spécial) afin d’aplatir le montage. C’est à dire que l’on supprime les plis en tendant le cuir sur sa forme.

On découpe le surplus de cuir à l’aide d’un tranchet, afin de pouvoir dégager les avant-trous de la première de montage, qui vont servir à coudre la trépointe.

Le bout dur est ensuite mis en place avant d’être collé, toujours à la colle de Vienne.

Il est ensuite martel au marteau à rabattre afin de lui donner sa forme définitive et sa dureté.

Il est enfin fini à l’astic, morceau de buis servant à différents stades de la fabrication d’une chaussure sur mesure.

Les ailettes (pièces de cuir renforçant les parties latérales de la chaussure) sont ensuite parées (amincies) avant d’être collées en place.

La phase suivante est la couture de la trépointe


Cet article avait fait l’objet d’un message dans le précédent forum :

Le montage
19 juin 11:49, par Philippe WALCZAK

Bonjour,

Un grand merci pour toutes les explications présentes sur votre site qui m’ont permis de faire une réalisation perso en effectuant le démontage d’un escarpin.

En tant que non-professionnel en cordonnerie (en effet, je suis ingénieur en réseaux informatiques), je ne parviens pas à trouver les matières premières afin de fabriquer cette fois une paire d’escarpins.

J’ai posté un SOS (avec des photos de ma réalisation) sur le site du ctc, et je vous joins le lien. J’étais pourtant assez fier de ma première réalisation, mais je n’obtiens pas de réponse snif !

Seriez-vous, s’il vous plait, en mesure de m’accompagner dans ma démarche ?

Vous en remerciant par avance,

Bien cordialement,

Philippe WALCZAK

Voir en ligne : SOS recherche de matières premières

Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.