Accueil > Mes bons conseils pour vos souliers > Entretenir ses chaussures > Réparer les dégâts de l’hiver

Réparer les dégâts de l’hiver

Neige, sel, sables etc...

samedi 10 janvier 2009, par Sophie bottière

Nos petits souliers ont eu bien tort, une fois qu’ils n’ont pas été
oubliés par le père Noël, de reprendre du service.

En effet, actuellement, les ennemis ne manquent pas...

Le sel, le sable que les services de la voirie répandent abondamment
sur la chaussée et les trottoirs, pour le plus grand bien de notre
équilibre et de notre tenue de route, sont une calamité pour nos beaux
souliers !

Si le mal est fait, voici quelques conseils pour les sauver de l’irréparable.

La neige abîme les souliers de cuirs, et plus précisément les délicates
chaussures de ville, quand celles ci restent trop longtemps en contact avec le cuir

Nettoyage

Le sel provoque des auréoles blanchâtres sur cuir sec. La première chose à faire est de se déchausser et de prendre une éponge propre pour passer de l’eau claire pour enlever les résidus de sel, le mieux est de le faire avec les embauchoirs en place

.

Il convient ensuite de laisser sécher les souliers deux ou trois jours,
suivant le degré d’humidité .

Si les auréoles persistent, deux produits existent : le savon "saddle soap" de chez Grison, qui fait merveille sur les chaussures, mais il convient de le rincer après utilisation avec une éponge humide.

Il existe aussi un shampooing à cuir lisse chez Saphir, qui fait également merveille.

Rénovation

Une fois la chaussure bien sèche on la crème en faisant bien pénétrer le
produit en massant le cuir. Séchage pendant une nuit.

Si vos chaussures présentent des craquelures un peu analogues à celles
d’une coquille d’oeuf, il faut passer un rénovateur à l’huile de
vison.

Je vous laisse choisir la marque, mais pour ma part je suis fidèle
à l’onguent de luxe de chez Grison. Il a l’avantage d’être plus consistant
qu’une crème, la quantité de produit à utiliser est parfaitement
maîtrisable lors de l’application.

Il ne faut pas oublier que ces produits à base d’huile de vison peuvent
s’avérer désastreux pour les chaussures si ils sont mal dosés.

Il faut prendre une quantité infime de produit et bien massé le cuir,
c’est ce geste plus que la quantité qui est important.

Laisser sécher plusieurs jours le rénovateur ensuite appliquer une
noisette de crème pour la couleur. Séchage une nuit, lustrage, glaçage
si désiré...

Mieux vaut prévenir...

Mais comme il vaut mieux prévenir que guérir, je vous conseille vivement
de laisser vos beaux souliers bien au chaud pendant ces temps neigeux,
et de chausser à leur place de bons gros souliers en vaux gras

Une éponge humide et un peu d’huile de phoque suffiront à entretenir,
préservant ainsi votre cheptel en attendant que les dernières traces de
neige aient disparues de nos rues et de nos trottoirs.

Messages

  • Bonjour Sophie,

    Je ne me souciais pas avant de l’entretien de mes chaussures et maintenant que c’est le cas, j’ai l’impression qu’il faut que j’achète beaucoup de produits pour rattaper le temps perdu.
    Quelles seraient les marques les plus sérieuses : Valmour ? Bexley ? Famaco ?
    Au secours je suis perdue...
    Merci
    kintecence

  • ll est triste que sur les sites d’entretien personne n’ai pensé à écrire qu’il fallait cirer aussi les semelles cuir. Autant on cire la tige au pallot autant on cire la semelle au chiffon en boule. Jamais de graisse animale qui ramolli le cuir par dilatation des pores de la peau et l’imperméabilise par saturation et non pas par action.Qu’on se le dise.

  • Bonjour ; je vous encourage pour l’actualisation de votre site qui présente un bel intérêt et est agréable à parcourir.
    J’ai une question qui pourrait faire l’objet d’un article plus étoffé : après l’achat d’une paire de chaussures de qualité, y a-t-il lieu de protéger par des patins, par exemple, la semelle extérieure ? A titre personnel je trouve dommage de recouvrir de caoutchouc une si noble matière que le cuir, mais je désespère également de voir s’abimer rapidement une semelle fine. Quel est votre conseil ? Existe-t-il une matière pour un traitement ou doit on avoir recours aux fers ?
    Merci.

Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.